Élections législatives : nous avons confirmé nos valeurs et notre ancrage à Fréjus et dans la 5ème circonscription

Accueil / Activités à Fréjus / Élections législatives : nous avons confirmé nos valeurs et notre ancrage à Fréjus et dans la 5ème circonscription


Élections législatives : nous avons confirmé nos valeurs et notre ancrage à Fréjus et dans la cinquième circonscription

Je remercie et félicite chaleureusement les électeurs patriotes de la cinquième circonscription qui se sont exprimés en faveur de notre candidat Gilles Longo. Malgré la très forte démobilisation du corps électoral, orchestrée par le pouvoir et les médias annonçant que les résultats de ce scrutin étaient courus d’avance, nos électeurs ont clairement exprimé leur détermination à défendre nos valeurs. Je félicite tout particulièrement Gilles Longo pour la qualité de sa campagne et la sincérité de son engagement. Dans ce contexte particulier de déficit démocratique, il a incarné efficacement notre combat pour opposer le choix de la France au mondialisme du système Macron. Gilles Longo est en tête dans deux villes de notre circonscription, Le Muy et Puget-sur-Argens. Il améliore aussi les résultats du FN par rapport aux dernières législatives, passant de 40,36% en 2012 à 46,76% en 2017, gagnant même 1200 voix malgré une participation plus faible.
Ces résultats consolident l’ancrage de notre mouvement à Fréjus et dans la circonscription et ouvrent de nouvelles perspectives d’avenir. D’autant plus évidentes que le résultat de notre adversaire M. Phillipe Michel-Kleisbauer est acquis dans des conditions qui fragilisent son élection elle-même, dès lors qu’il ne représente que 22% des électeurs inscrits. Ce qui traduit aussi le doute, sinon la contradiction de l’amalgame des voix qui se sont portées en sa faveur, à savoir l’addition des « dégagés » du premier tour, socialistes, mélanchonistes et surtout Républicains . Chez ces derniers, ce scrutin sonne le glas du « système Ginesta ». Ce discrédit du député fantôme sortant (qui n’a plus osé lui même affronté les urnes) a manifestement handicapé le candidat investi par « Les Républicains « , qui a pâti de cette déconsidération. Je prends acte de la dignité de l’attitude de ce dernier qui n’a pas détourné, lui, le sens de cette élection, en ne volant pas au secours de son adversaire d’hier, comme l’a lamentablement fait M. Ginesta.
Enfin, dans ce contexte national hybride, je me réjouis de la brillante élection de notre présidente Marine Le Pen, et de plusieurs de nos candidats, qui seuls, sauront poursuivre le combat du patriotisme face à l’oligarchie de cette Assemblée Nationale hétéroclite.

Articles récents

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher