Var Matin : l’info séquestrée

Accueil / Activités à Fréjus / Var Matin : l’info séquestrée

« Var Matin : l’info séquestrée »

Lettre ouverte de David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus, au rédacteur en chef de Var-Matin, M. Patrice Maggio :


« Je vous mets au défi de publier, comme le voudrait la plus élémentaire déontologie professionnelle, cette réponse à vos incriminations à l’égard de la Mairie de Fréjus, publiées le 4 juin 2016.

Votre quotidien, qui détient le monopole de la presse écrite et l’exerce sans partage ni contrôle au gré de ses humeurs et de ses intérêts, est le plus mal placé pour donner des leçons en matière de pluralité et de diversité de l’information.

Je vous cite, selon votre propre définition de votre fonction : « dire ce qui va bien quand ça va bien. Et l’inverse quand la situation l’impose. Bref faire notre job de journaliste ».

Quelle dérive dans cette conception ! Vous vous érigez donc en juge et partie alors que par définition, le journalisme consiste à fournir les éléments d’informations et de réflexions objectives à l’opinion.

Vous vous arrogez ainsi le droit de vous substituer à cette opinion en oubliant qu’en Démocratie, c’est l’électeur – seul – qui juge.
Face à cette manipulation, face aux pratiques de désinformation de certains de vos collaborateurs (heureusement pas tous…) nous avons effectivement fait le choix à Fréjus d’une communication directe avec nos administrés.

Leur confiance, renouvelée lors des derniers scrutins à Fréjus, nous conforte dans notre choix de nous affranchir, nous libérer d’un journalisme aux relents de totalitarisme.

PS : Je n’épiloguerai pas sur les insultes et grossièretés écrites à mon encontre par certains de vos « collègues ». »

David RACHLINE
Sénateur-Maire de Fréjus.

Articles récents

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher

Capture d’écran 2015-10-06 à 17.15.10Capture d’écran 2015-10-08 à 14.00.18